Christine, victime de l’excision

L’excision marque profondément la vie d’une femme. Elle peut, et c’est mon cas, bouleverser totalement l’avenir d’une femme, d’une jeune fille en tout cas.

Personnellement j’ai subi les conséquences de l’excision puisqu’il a fallu me réopérer parce que ça s’était très très mal passé, et la vie sexuelle peut se retrouver perturbée, ça a été mon cas, et l’excision a été la raison de mon célibat, de mon choix de célibat et aujourd’hui je suis toujours célibataire.

J’aurais pu me marier entre temps, c’est vrai, aux alentours de 35 ans, j’ai rencontré un homme, j’ai pu avoir un enfant, mais je suis restée profondément indépendante, célibataire puisque je ne voulais pas avoir à vivre un accouchement.

J’avais peur de me retrouver avec des complications graves, des fistules vésico-vaginales, des fistules recto-vaginales, qui sont quelques-unes des complications majeures de l’excision.