Les mariages forcés

Les mariages forcés

En France, une femme est libre de se marier, elle est également libre de refuser le mariage. Le mariage exige le consentement mutuel entre les futurs époux.

Si un officier de l’état civil a des doutes sur le consentement de la future épouse, il peut demander l’audition des deux futurs époux, soit ensemble soit séparément pour s’assurer que tous deux sont pleinement consentants. Il peut ensuite saisir la justice.

S’il est prouvé qu’un mariage a été forcé, il peut être annulé jusqu’a 5 ans après la célébration.

Ces dispositions légales protègent la femme d’une union qu’elle ne désire pas. Malgré tout, il se peut que vous vous sentiez menacée par un mariage forcé.

REPERER LES SIGNES

  • Vos parents insistent-ils pour vous présenter un homme qu’ils connaissent mais que vous n’avez jamais rencontré ?
  • La perspective d’un voyage dans votre famille dans votre pays d’origine ou le pays d’origine de vos parents, vous fait-elle craindre de ne pas pouvoir revenir chez vous ?
  • Votre entourage immédiat, qu’il s’agisse de votre famille, de votre belle-famille ou de vos amis, exerce-t-il une pression sur vous pour vous faire accepter le mariage de votre fille ?

Il est possible d’échapper à un mariage forcé. Ne laissez pas la violence s’installer, réagissez.