Murielle, victime de violences conjugales

Alors les premiers signes que j’ai ressenti cet homme n’était pas encore un homme, c’était un jeune homme, nous avions 15 ans, et j’ai senti instinctivement en moi quelque chose qui me disait qu’il y avait un fonctionnement qui n’allait pas, mais je n’ai pas voulu écouter.

Et puis, le temps passant, ça s’est installé, notamment lors d’un décès de quelqu’un de très proche, il n’a eu aucune compassion, que de l’énervement et de l’agacement.

Et là aussi je n’ai pas bien compris pourquoi, comment il pouvait être comme ça et pourquoi, mais là encore j’ai masqué les choses et continué à avancer.

Et petit à petit, la dévalorisation qu’il m’a montré m’a fait constater qu’effectivement son comportement n’était pas normal.