Action égalité Femmes-Hommes, grande cause du quinquennat

Annie, victime de violences au travail

a violence a consisté, dans un premier temps, en une violence verbale, des insultes, carrément, des insultes.

Qu’il en avait assez de moi, etc. Il m’a vraiment insultée.

Puis, il m’a, parce que j’ai essayé de fuir cette ambiance de violence, cette atmosphère violente, insoutenable, il m’a attrapée au collet, griffée profondément sur le sternum et coincé les doigts dans la porte que je venais d’entrouvrir.

C’était quand même quelqu’un qui était connu dans la profession et qui était déjà connu comme quelqu’un de violent, verbalement.

C’était quand même quelqu’un capable d’insulter une personne en réunion publique, sans aucun état d’âme.

Il y avait donc une certaine appréhension, un certain recul.