Action égalité Femmes-Hommes, grande cause du quinquennat

Le risque d’excision

Si vous êtes confrontée au risque d’une excision ou d’une autre mutilation, que devez-vous faire ?

Si cette forme de violence vous concerne directement ou une personne de votre entourage, sachez que la loi française protège tous les enfants vivant sur son territoire, quelle que soit leur nationalité et s’applique à toute personne vivant sur le territoire.

En France des associations luttent activement contre ces pratiques archaïques qui peuvent être mortelles. Vous pouvez contacter ces associations : le Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles et la Commission pour l’abolition des mutilations sexuelles.

Vous pouvez aussi en parler à un médecin, à un centre de protection maternelle infantile (PMI) ou à un centre de planification et d’éducation familiale ainsi qu’aux services sociaux et médico-sociaux de votre département : PMI et Aide sociale à l’Enfance, (adresses ci-après).

Vous pouvez également appeler le procureur de la République au tribunal de grande instance de votre lieu de résidence (adresses ci-après) ou le service départemental de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Le juge des Prévenez un travailleur social de la mairie ou du Conseil général, les services de police ou de gendarmerie, des associations spécialisées dans la lutte contre les violences...