Action égalité Femmes-Hommes, grande cause du quinquennat

"Violences faites aux femmes. Osez en parler"

Ce nouveau plan témoigne que la lutte contre les violences faites aux femmes reste une préoccupation majeure du Gouvernement.

Il est porteur d’une double ambition : maintenir une vigilance collective soutenue et aborder des questions nouvelles. Il prend en compte les violences intra-familiales, les mariages forcés et les mutilations sexuelles et dénonce, pour la première fois, les violences sexistes et sexuelles au travail, les viols et les agressions sexuelles et le recours à la prostitution.

Ce plan s’articule autour de trois priorités : la protection, la prévention et la solidarité, ce dernier volet comprend le lancement de campagnes de communication à destination du grand public jusqu’en 2013.

L’objectif de la campagne 2012 est de sensibiliser et d’informer les femmes et tout public sur le harcèlement sexuel par le lancement le 13 novembre 2012 par la garde des sceaux, ministre de la justice et la ministre des droits des femmes du site gouvernemental ainsi que de faire de la formation des professionnels sur les violences sexistes et sexuelles un grand enjeu de la lutte contre les violences faites aux femmes.

En 2011, la campagne de communication était axée sur la sensibilisation et l’information de l’existence du 3919, numéro d’appel d’aide, pour accompagner et orienter les femmes victimes de : violences conjugales, agressions sexuelles, viols …

La campagne « Violences faites aux femmes. Osez en parler », avait pour objectif d’inciter les femmes à sortir du silence et à passer à l’action, en appelant le 39.19.

Il est à noter que ce numéro déjà gratuit depuis un poste fixe et invisible sur les factures, l’est devenu depuis un téléphone portable, grâce à l’engagement des opérateurs Bouygues, Free et Orange.


Pour mémoire : les objectifs du plan triennal 2011-2013

Le nouveau plan triennal 2011-2013 de lutte contre les violences faites aux femmes témoigne que la lutte contre les violences faites aux
femmes reste une préoccupation majeure du Gouvernement.

Ce plan est porteur d’une double ambition : maintenir une vigilance collective soutenue et aborder des
questions nouvelles. Il prend en compte les violences intra-familiales, les mariages forcés, la polygamie
et les mutilations sexuelles et dénonce, pour la première fois, les violences sexistes et sexuelles au
travail, les viols et les agressions sexuelles et le recours à la prostitution.

Trois priorités : protection, prévention et solidarité

Le volet « solidarité » du plan comprend le lancement de campagnes de communication à destination du
grand public pendant les trois années du plan.

La campagne a été préparée par l’agence DDB et mise en oeuvre par la Délégation à l’Information et à la
Communication, en lien avec le Service du Droit des Femmes et de l’Egalité du ministère.

L’objectif de la campagne de 2011, est de sensibiliser et d’informer les femmes victimes, de l’existence
du 3919, numéro d’appel d’aide, pour accompagner et orienter les femmes, victimes de :
violences conjugales, agressions sexuelles, viols ...